previous arrow
next arrow
Slider

L’exposition intitulée « I’an chóna la fïn » qui a pris place à la maison bourgeoisiale d’Hérémence du 30 juin au 2 septembre 2012 a présenté les traditions et les rites funéraires du Val des Dix et a traité de la période de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle.

 Elle s’est articulée autour de 3 espaces distincts : la préparation, le passage et le lien. Trois temps qui ont invité le visiteur à suivre le chemin parcouru par l’individu et sa communauté lors d’un décès. Le titre de l’exposition, tiré du patois, signifie « ils ont sonné la fin » et témoigne de la dimension sociale de ce moment particulier. Derrière ces mots ce sont donc le monde de la mort et celui des vivants qui s’entrecroisent.

La première partie intitulée « La préparation » traitait des rituels au cours de la vie del’individu visant « la bonne mort ». Etaient présentés différents objets tels que prières, cantiques, testaments et photos du jugement dernier. Les rites mobilisés par les vivants après le décès étaient présentés dans la seconde partie de l’exposition consacrée au « passage ». La préparation du corps, la visite au défunt et l’enterrement étaient des moments très codifiés. « Le Lien » terminait ce cheminement et poursuivait le temps de l’enterrement. Ce dernier espace présentait le temps du deuil, mais aussi les objets servant de support aux souvenirs (les messes, les prières, les visites au cimetière, le foyer). Finalement l’exposition se terminait pour un temps d’interrogation confrontant le rapport au corps entre passé et présent.

La mise sur pied, la conception et la mise en place de l’exposition ont demandé un travail considérable tant au niveau de la recherche de documents, de matériel et d’objets qu’au niveau de la création des textes et de la scénographie. Malgré cette masse de travail tout était prêt pour le vernissage qui s’est déroulé le 29 juin en présence de nombreux membres de l’association et d’invités.

Durant l’été ce sont près de 700 personnes, enfants compris, qui se sont déplacés pour une visite qui pour certains s’est révélée être un retour à des rites qu’ils avaient connus et pour d’autres une découverte d’un passé encore pas si lointain.

 Autour de l’exposition étaient également proposées deux soirées qui ont rencontré un magnifique succès. La soirée "Conte-moi la mort" à réuni une centaine de personnes et la soirée traitant d’"Hérémence sous la loupe de l’histoire" près de 200 personnes.

Image
Image
Image
Image
©2019 Patrimoine d'Hérémence. All Rights Reserved. Designed By Netpassion

Search